Accès Presse En direct

GANDOLFI-SCHEIT_SauveurLe Docteur Sauveur Gandolfi-Scheit est né le 19 Janvier 1947 à Bastia. Son épouse Marie-Laure est aussi médecin, et il a un fils, Jean-Louis.

 

Issu d’une vieille famille bastiaise, son père était un négociant estimé et un propriétaire foncier, notamment sur la commune de Biguglia. Il grandit, entouré d’une nombreuse fratrie,  dans le quartier de la Citadelle où son frère aîné Antoine est élu conseiller général en 1982.

 

Le futur député plonge très vite dans la politique, puisque c’est à l’âge de 11 ans en 1958 qu’il prend sa première carte à l’UNR, lors de la visite du Général de Gaulle à Bastia. Il ne quitte ensuite plus les rangs gaullistes, que ce soit à l’UJP (Union des Jeunes pour le Progrès en 1965), à l’UDR (Union pour la Défense de la République en 1968), puis au RPR (Rassemblement pour la République en 1976) à l’UMP (Union pour un Mouvement Populaire en 2002), et aujourd’hui aux Républicains.

 

Passionné de sport (Champion de Corse du 100m, Champion de Boxe Universitaire, rugbyman, participant à plusieurs courses et rallyes automobiles) il effectue jusqu’à 1975 ses études de médecine à la Faculté de Marseille. Docteur en médecine, spécialisé dans la biologie du sport et la réparation juridique du dommage corporel, il s’installe avec son  épouse  à Bastia en 1976, en plein quartier de Lupinu.

 

Dans le même temps, en Juin 1976, il est élu à 29 ans Maire de Biguglia en lieu et place de Jean-Toussaint Dinelli, ce qui en fait un des plus jeunes premiers magistrats communaux de France.  Biguglia compte alors 1500 habitants et n’est qu’un village sans grande infrastructure.
Chargé de mission du RPR en 1985, il est pressenti par les instances pour l’investiture aux Elections Législatives de 1986. Mais jugé « trop jeune », il cède la place à Pierre Pasquini dont il devient le député suppléant.

 

Cette même année il est élu conseiller régional à l’Assemblée de Corse sur la liste RPR-UDF, fonction qu’il occupera sans interruption jusqu’en 2004, date à laquelle il devient membre du Conseil Exécutif (9 membres) en charge du Sport et de la Jeunesse. C’est -entre autres- sous sa houlette qu’est adopté en Novembre 2006, le Guide d’Aide aux Sports qui fait désormais autorité.

 

Ses fonctions d’administrateur au CNFPT (1989-2007), à  la Compagnie Corse Méditerranée (1992 à 1998), à l’OEHC (1999-2004), à  l’ODARC et en tant que Vice- Président du SIVOM de la Marana ont  parfait sa connaissance du terrain et des rouages économiques.
En 2002, il obtient l’investiture UMP aux Elections Législatives mais à cause des divisions de la droite, manque la qualification au 2nd tour pour quelques centaines de voix. Il s’agit à ce jour de sa seule défaite politique personnelle. Nommé le 14 Février 2002, chargé de mission du RPR et Membre du conseil National, il est ensuite désigné en Mai suivant, Secrétaire Départemental de la Fédération UMP de Haute-Corse (jusqu’en 2004).

 

Le 17 Juin 2007, ayant unifié l’ensemble de la famille libérale autour de son nom, il enlève la 1ère circonscription de Haute-Corse (aux mains des radicaux-communistes depuis 45 ans) en battant sèchement le  sortant Emile Zuccarelli avec 53,89 %  des suffrages et en fédérant 31 communes sur 45. Seul nouveau député de la région, il fait partie des 50 “bleus”, les nouveaux parlementaires UMP (sur 320) qui font leur entrée au Palais-Bourbon.

 

Le 9 Mars 2008, il est réélu  pour la 7ème fois maire de Biguglia (désormais une des villes majeures de la Haute-Corse avec près de 7000 habitants).
Fin Février 2011, il est nommé Secrétaire national de l’UMP “en charge des espaces protégés” et intègre de ce fait de plein droit le bureau politique du parti majoritaire.

 

Il est réélu Député de la 1ère Circonscription de Haute-Corse en juin 2012 en triangulaire face au nationaliste Gilles Simeoni et au fils de l’ancien maire de Bastia, Jean Zuccarelli.

 

En 2014, il entame son  huitième mandat à la tête de la Municipalité de Biguglia.

 

Il n’a de cesse depuis quelques années de participer à la reconstruction de la droite insulaire en favorisant l’émergence d’une nouvelle génération au sein de sa famille politique.

 

A l’Assemblée Nationale, le député Gandolfi-Scheit fait partie:

 

Commissions

Membre de la commission de la défense nationale et des forces armées

Membre de la commission d’enquête sur les conditions de la privatisation de la Société nationale maritime Corse Méditerranée

 

Groupes d’études

Vice-Président : – Automobile

Membre : – ChataigneraieDroits de l’enfant et de l’adolescent et protection de la jeunesseFamille et adoptionIndustrie de défenseLangue des signesLangues régionalesMédicaments et produits de santéŒnologie et territoiresPatrimoinePénibilité du travail, santé au travail et maladies professionnellesProfessions de santé et coordination sanitairePêche de loisir et protection du milieu aquatiqueSanté et numériqueViticulture

 

Groupe d’amitié

Vice-Président : – Canada

Secrétaire : – Seychelles

Tel: 04 95 31 59 56
Mail: contact@republicains2b.com
10 Avenue Maréchal Sébastiani
20200 Bastia